Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 République, Agence immobilière PARIS 75011

L'actualité de CENTURY 21 République

Hommage au Bataclan

Publiée le 18/11/2015

Comment parler de la vie de notre quartier alors qu’il y a quelques jours, c’est la mort qui s’est invitée aux terrasses de nos cafés, et dans l’un des lieux qui en font sa personnalité festive et bon enfant : Le Bataclan, où aiment se retrouver les amoureux de la musique, devenue le temps d’une longue nuit, le théâtre de l’horreur ? Comment faire, et pourtant il faut bien que la vie continue.

 

Alors parlons du Bataclan, l’un de ces lieux parisiens qui n’est plus à présenter, ce lieu dont le nom même exprime ce joyeux désordre du spectacle et de la vie simplement partagée autour de bons moments, un nom directement issu de l’univers d’Offenbach, joyeux drille s’il en fut, qui créa l’opéra-bouffe à la française, un genre qui n’avait d’autre ambition que celle de distraire un public gourmand de légèreté.

Le Bataclan a eu 150 ans l’année dernière, un âge vénérable pour un bâtiment qui aime tant la jeunesse. Né en 1864 du talent de l’architecte Charles Duval, le Bataclan est reconnaissable sur le boulevard Voltaire, avec sa façade colorée en forme de pagode chinoise et son architecture atypique, faite de bois, de pierres, de briques et de céramiques.  Music-hall à ses origines, le Bataclan, vendu en 1926, devient alors un cinéma, une façon comme une autre de rester dans le domaine artistique tout en s’adaptant à l’époque. Il le restera jusqu’en 1933, date à laquelle il connaît un premier drame : un terrible incendie. Il restera fermé pendant plusieurs années pour être remis aux normes avant de rouvrir dans les années 1950. Mais l’évolution de la société le conduira de nouveau à fermer ces portes en 1969 : petite salle de quartier, il ne peut survivre à l’engouement amené par la télévision, ni au développement des grands circuits de la distribution.

Racheté en 1976, il retourne à ses premières amours : le spectacle. Le Bataclan sera désormais salle de concert et il se taille en la matière une réputation de choix. Sa petite salle de 1 500 personnes attire les artistes qui veulent être au plus près de leur public. Alain Bashung, Téléphone, Prince, Robbie Williams, Oasis et tous les autres en font l’une des scènes parisiennes incontournables.

Vendredi 13 novembre, l a été touché en son cœur et portera à jamais les cicatrices de ce terrible évènement. Mais Le Bataclan survivra et continuera à célébrer la joie de vivre et de partager.  Parce que personne ne peut tuer la musique.

 

Le Bataclan

50, boulevard Voltaire à Paris 11ème arrondissement

 

 

 

Notre actualité